Le meurtrier déclare au sujet d’Alexandros: « Il démontrait un comportement anormal »

11 12 2008

Jeudi le 11 décembre 2008

Voici des courts extraits publiés aujourd’hui du témoignage d’Epaminondas
Korkoneas, le meurtrier d’Alexandros. Je suis incapable de formuler un
seul commentaire sur cette ordure. Tout ce que je peux dire c’est,
Alexandros, nous n’avons pas l’intention d’abandonner les rues avant
d’avoir gagné une vengeance ou une forme de justice pour ton meurtre.

Des extraits du témoignage de 11-pages du meurtrier:

“Le défunt et sa bande ont participé aux actes de violence qui ont eu lieu
à la piscine de Chalandri à Athènes durant lesquels des citoyens ainsi que
l’entraîneur de l’équipe Olympiakos ont été blessé par des armes, tel
qu’un pied-de-biche. Après quoi, ils ont rejoigné les foules qui
s’amassent régulièrement pour attaquer les bureaux de la Partie
Socialiste, une activité de coutume à Athènes les samedis soir.”

“En effet, j’ai été informé que, bien qu’ils demeurent dans la banlieue
opulante de Palaio Psychiko, ses jeunes ont tendance de passer leur temps
dans le secteur d’Eksarhia. Ils choisissent Eksarhia ainsi que divers
terrains sportifs comme lieux de récréation où ils causent du trouble et
ne démontrent pas l’attitude ni la personnalité espérée chez des
adolescents de 15 ans.”

“Le défunt à été expulsé de l’école privée Moraitis situé à Athènes et a
souvent changé d’école, un fait qui démontre clairement son comportement
anormal.”

En ce qui a trait au meurtre comme tel, il a dit:

« En ce qui concerne ce qui a eu lieu samedi: Voyant un groupe de à peu près
30 jeunes à une distance de 10-15 mètres de moi, ne pouvant pas
intercepter leur movement agressif envers nous et étant dans un état de
crainte pour nos vies, nous avons tourné nos dos à eux. En même temps,
pour assurer notre départ, et dans un état de shock et de peur parce que
la foule ne cessait d’avancer vers nous en dépit des grenades acoustiques
que mon collègue leur à lancé, j’ai sorti mon pistolet et, guidé par un
instinct de survie, j’ai tiré deux fois dans l’air en tant
qu’avertissement, peut-être même une troisième fois que je n’avais pas
remarqué mais que mon collègue m’a rappelé plus tard.”

avocat-ripouAlexis Kougias, son avocat (n’oubliez pas son nom), a déclaré: “Maintenant ce n’est que le système judiciaire grec qui peut décider si le meurtre du jeune était justifié ou non.”

Hier, Alexis Kougias, l’avocat pourri du flic porc assassin, s’est mangé 2 cocktails molotov lors de sa conférence de presse devant le Palais de Justice. Il n’a pas été blessé. Un van de la télévision a également été brûlé !

Le même jour, le bureau de l’avocat ripou (qui était absent) a été attaqué au cocktail molotov.

Publicités

Actions

Information

2 responses

11 12 2008
Dada

Solidarité !!!

11 12 2008
clusiau

C’est du comportement anormal et immoral du policier dont il s’agit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :