Nouvelles de la Grèce, 14 et 15 janvier 2009

15 01 2009

Arrestations

Plus de 270 personnes ont été arrêtées depuis le début de l’insurrection le 6 décembre 2008 dans 15 villes. 67 ont été embastillées, tandis que 50 immigrés qui avaient été arrêtés les 3 premiers jours ont été rapidement condamnés à 18 mois de prison avant d’être expulsés. 19 inculpés à Larissa le sont dans le cadre de la législation anti-terroriste… Des multitudes de personnes ont été emmenées dans des commissariats avant d’être relâchées sans inculpation.
Ce samedi 17 janvier aura lieu une manifestation nationale à Larissa, en soutien avec les personnes emprisonnées. Voici l’affiche. Elle dit : « RENDONS LES PRISONNIERS à LA REBELLION ! »


Une personne a été arrêtée et emprisonnée depuis hier à Thessalonique. Elle est accusée d’avoir posé une bombe (mensonge) et d’organiser un gang (offense mineure, par chance décorrélée de la loi « anti-terroriste »), par rapport à l’incendie volontaire d’un commissariat de police. Il y a eu une manifestation de soutien mardi soir autour des quartiers généraux de la police, où il est enfermé. Il sera interrogé par la « justice » ce jeudi 15 janvier.

Espaces libérés

L’immeuble de la Confédération des Journalistes est encore occupé par des jeunes et des salariés des médias. En solidarité avec l’insurrection, ils évoquent leur situation professionnelle, incitant les médias grand public à une couverture plus honnête de ce qui se passe, etc.

Un café municipal sur une rue centrale du quartier de Zografou a été occupé par des anti-autorités dans le but de le faire fonctionner comme un espace libre et ouvert de contre-information, de discussion et de coordination des actions.

Solidarité avec Konstantina Kouneva

Les employés et les salariés de 27 unions professionnelles se sont installés devant l’Hôpital Evangélique où Konstantinta Kouneva est soignée. Cet hôpital aussi fait appel à des prestataires externes pour le nettoyage, des sociétés en tous points similaires à celle dont Konstantina a été virée.

Le Centre de la Confédération des Travailleurs, après avoir été occupé pendant 2 jours, a été rendu à son activité « normale » ce matin. C’était une action de solidarité avec Konstantina Kouneva et les insurgés embastillés.

Lycées et universités

De nombreuses réunions informelles d’étudiants ont lieu dans les universités partout en Grèce. 62 universités sont actuellement occupées, pendant que d’autres restent ouvertes « grâce » aux bons offices du Parci Communiste Grec, des sociaux-démocrates et des groupes étudiants pro-gouvernement.

Une manifestation étudiante aura également lieu ce jeudi dans de nombreuses villes grecques.

Des parents de lycéens au Pyrée se sont plaints des responsables de l’école qui terrorisent les étudiants qui ont pris part aux occupations d’octobre, au cours desquelles de nombreux étudiants avaient été tabassés par les flics avant d’être balancés devant le tribunal.

Les étudiants du 3ème lycée du quartier de Ilioupolis (Athènes) ont occupé leur lycée pour protester contre la décision des professeurs de muter 4 élèves sur un autre lycée et d’interdire à 5 autres l’accès aux cours pendant cinq jours, en guise de punition (!). Ils protestent également contre l’installation de caméras de surveillance à l’extérieur du bâtiment.

Combats des travailleurs

120 personnes ont été licenciées le mois dernier d’une fonderie de fer et de nickel à Larimna.
3 personnes ont été licenciées d’une station de TV locale athénienne.
Les employés de la compagnie de traitement de l’eau de Thessalonique sont en grève et occupent leur immeuble (malgré la terreur que leur imposent leurs employeurs), afin d’être sûr qu’il n’y aura pas de problème avec l’approvisionnement en eau. Ils s’opposent à la privatisation de la société, la corruption interne et demandent plus d’embauche.

Massacre en Palestine

Une manifestation contre le carnage en Palestine aura lieu ce samedi 17 janvier.
ARION, le bateau du movement GAZA LIBRE, qui transporte des médecins et de la nourriture aux habitants de Gaza, est menacé d’être arrêté par les autorités israëliennes. Le gouvernement grec et les médias grand public s’en foutent complètement (naturellement).
Pendant ce temps, nous avons appelé à une manifestation ce jeudi pour interdire le transfert d’armes américaines à Israël depuis le port privé d’Astakos sur la mer Egée.

Médias grand public

Ces chers médias ont publié le résultats du rapport balistique officiel des flics porcs assassins sur le meurtre d’Alexis Grigoropoulos, rapport qui nous apprend que la balle de l’arme du fonctionnaire de l’Etat a touché une barrière en marbre à proximité d’Alexis avant de le toucher. Les commentateurs salariés par leur chaîne pensent que cela prouve que le flic a en fait tiré en direction des jeunes.
Ces chers médias grand public ont également annoncé que l' »organisation terroriste » nommée « Lutte Révolutionnaire » (qui avait effectivement été auparavant accusée par la police…) a pondu un communiqué assumant la responsabilité de la fusillade sur 3 flics athéniens dont un avait été grièvement blessé.

http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_id=970375

Victoire de la solidarité internationale…
… et nouvelles occupations prévues

Une bonne nouvelle : le projet de transferts d’armes de Grèce vers Israël (voir notre brève des jours précédents) aurait été annulée par le gouvernement grec. Selon Ta Nea cela a été le fruit d’une âpre négociation entre Washington et Athènes. On est en droit de croire que la mobilisation qui s’est faite contre ce projet et qui a regroupé des dizaines d’initiatives qui devaient déboucher sur le blocus du port d’Astakos demain jeudi, a porté ses fruits.

Aujourd’hui, ce sont les policiers qui vont manifester comme de vulgaires étudiants. A midi, la Fédération panhellenique de police et celle des fonctionnaires de police invite ses membres à se rassembler devant le monument du soldat inconnu ; le thème : « Condamnation de la violence d’où qu’elle vienne, les problèmes sociaux ne seront pas résolus par des mesures répressives ». Nous vous parlions hier du malaise dans la police ! Une heure plus tard nouvelles occupation d’étudiants et d’enseignants et rassemblement à Propylée. Hier, ce sont 25 institutions universitaires qui ont décidé de nouvelles occupations, à Athènes. Y sont organisées des assemblées générales qui discutent et se prononcent sur des plans de réforme de l’école proposés par divers syndicats étudiants, mais surtout sur la validation ou non et comment de ce trimestre scolaire. (Ta Nea, To Bima)

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article77973
http://oclibertaire.free.fr


Publicités

Actions

Information

One response

1 02 2009
magiccerbere

Apparamment le mouvement touche a sa fin…
Plus aucune nouvelle a partir de ce blog…
Les médias francais ont depuis longtemps passé a autre chose (sauf quelques médias dit « libre »).
Et meme a partir de ces rares médias, ils disent que le mouvement se finit… mais une reprise n’est pas impossible, lorsque les temps sociaux seront plus propices.

Aucune démission du coté du gouvernement… (si, deux ou trois, mais aucune accepté.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :